Accueil du site > Actualités > Réglementation/Financements > Alerte sur l’avenir des contrats aidés au sein des Entreprises Sociales (...)
 

Dans la même rubrique...
• Projet de Loi de Finances 2018 : l’enveloppe IAE confortée
• Ordonnance pour renforcer le dialogue social : synthèse des mesures
• Branche des ACI - La représentativité arrêtée
• Pétition "Non Monsieur Macron, les contrats aidés ne sont pas inutiles"
• Alerte sur l’avenir des contrats aidés au sein des Entreprises Sociales Apprenantes
• Complémentaire santé - nouvel avenant à la convention des ACI
• Mise en conformité des ACI avec la réglementation sur la carte professionnelle BTP : la position du SyNESI
• Extension de l’accord-cadre de la branche des ACI, du 19 novembre 2015 relatif à l’aménagement du temps de travail
• Enveloppes financières régionales IAE – Instruction du 16 mars 2017
• Arrêté du 28 février 2017 fixant le Montant de l’aide au poste
• Abondement de 19,5 millions d’euros de l’enveloppe IAE
• Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel : MISE A JOUR 2017 Questions/Réponses et CERFA PMSPM

  Alerte sur l’avenir des contrats aidés au sein des Entreprises Sociales Apprenantes

Par un courrier en date du 6 septembre 2017, CHANTIER école a alerté la ministre du Travail, Madame Pénicaud, quant aux impacts négatifs de la baisse du nombre de contrats aidés dès la rentrée 2017. Ces impacts auront des conséquences tout d’abord sur les parcours des salariés en contrats aidés, mais également sur l’équilibre économique des structures les employant (ces personnes occupant souvent des fonctions supports essentielles), ainsi que sur le dynamisme économique local.

CHANTIER école déplore la décision unilatérale prise cet été de diminuer sans phase préalable les contrats aidés. Nous demandons de ce fait sans attendre le maintien pour les Entreprises Sociales Apprenantes porteuses d’Ateliers et Chantiers d’Insertion d’un accès aux contrats aidés sur la fin d’année 2017 correspondant aux nombres d’emplois déjà existants. Nous nous engageons en retour à garantir aux personnes recrutées sur ces postes un parcours d’insertion professionnelle de qualité et un accompagnement individualisé au sein de nos structures. Nous proposons aussi d’intégrer notre secteur parmi les choix prioritaires pour le maintien de ces types de contrats à compter de 2018.

Fort de son expertise en matière de formation professionnelle et d’accompagnement, CHANTIER école se tient à la disposition des partenaires publics pour travailler sur une évolution des contrats aidés prenant mieux en compte ces dimensions, ainsi que pour réfléchir à la façon dont l’accent mis sur la formation professionnelle dès 2018 pourra bénéficier aux personnes les plus éloignées de l’emploi, notamment par le biais de la formation en situation de travail.

Dès juillet 2017, CHANTIER école a rencontré le cabinet de la ministre du travail, ce qui a permis d’évoquer certains des points mentionnés ci-dessus. Un rendez-vous avec la DGEFP est par ailleurs prévu le lundi 11 septembre, qui permettra de rappeler notre position sur la politique de retour à l’emploi des publics qui en sont le plus éloignés.

Contact : Luis Semedo – Délégué national – l.semedo@chantierecole.org - 01 48 07 52 10

Partager :