Accueil du site > Actualités > Outils du réseau > Construire des parcours de retour à l’emploi grâce à la formation en situation (...)
 

Dans la même rubrique...
• Construire des parcours de retour à l’emploi grâce à la formation en situation de travail : l’exemple d’Unidom21 et de l’ACI du CFA La Noue
• SIL’ESA : découvrez le logiciel lors des prochaines démos
• Mesurer l’impact économique des ACI sur les territoires
• Fiches sectorielles : consultation des ACI Espaces Verts/Environnement
• Bénéficiez gratuitement d’un accompagnement économique et financier
• Un nouveau livret mobilité disponible pour animer vos actions Mobilité en structure !
• Outils du réseau - De nouvelles plaquettes disponibles
• Nouvelles démonstrations en ligne du logiciel Sil’esa
• La démarche pédagogique des Entreprises Sociales Apprenantes
• SIL’ESA : nouveau logiciel de suivi des parcours !
• Déploiement de Siham, nouveau logiciel de suivi et d’accompagnement
• Sortie du livret d’accueil Santé et sécurité au travail

  Construire des parcours de retour à l’emploi grâce à la formation en situation de travail : l’exemple d’Unidom21 et de l’ACI du CFA La Noue

Unidom21 s’est engagé au côté de l’ACI couture du CFA La Noue afin de favoriser le retour à l’emploi durable des salariés de l’ACI. La démarche pédagogique de formation en situation de travail et les outils d’Animateur pédagogique en situation de production ont permis de structurer ce partenariat. Retour sur cette expérience en cours avec le témoignage de la directrice d’Unidom21, Corinne Girard.

  • Pouvez-vous nous présenter rapidement Unidom ?

Unidom21 est une association d’aide à domicile qui a pour objet

  • D’apporter une aide professionnelle au domicile des familles et des personnes afin de leur permettre de surmonter des difficultés passagères, de recouvrer une autonomie physique et/ou sociale.
  • D’apporter une action préventive favorisant le maintien au foyer des membres de la famille, des enfants notamment et favoriser le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées.
  • De favoriser la solidarité face aux difficultés des personnes et des familles en respectant leur liberté et leur mode de vie.

Aujourd’hui, Unidom21 apporte une aide professionnelle (82 salariés) à plus de 1 000 usagers par an (familles, personnes âgées et personnes en situation de handicap) et réalise plus de 60 000 heures d’intervention par an.

  • Comment avez-vous connu l’IAE et les chantiers d’insertion, ainsi que le réseau CHANTIER école ?

C’est lors d’un accompagnement dans le cadre du DLA 21 (dispositif local d’accompagnement de Côte d’Or) sur l’ingénierie de projet que le chantier d’insertion couture « Ligne Essentielle » et l’association UNIDOM21 se sont rencontrés. Après avoir échangé sur nos pratiques professionnelles (difficultés, points communs…), nous avons identifié des problématiques communes et des axes de travail possibles à mener en partenariat.

  • Travaillez-vous avec des ACI ? Sur quels projets ?

Oui avec le chantier d’insertion couture du CFA La Noue. Notre projet vise à créer des emplois pérennes sur notre territoire en permettant aux salariés(ées) du Chantier Couture de construire un parcours professionnel avec des temps d’immersion dans l’aide à domicile avec un tutorat professionnel assuré par les salariés(ées) d’UNIDOM21.

En effet au niveau national 1/3 des personnes sortant d’un chantier d’insertion s’orientent vers les métiers de l’aide à domicile. Parallèlement Unidom21 cherche à recruter et à fidéliser des salariés compétents et motivés.

  • Quel est l’intérêt du travail de formation mené par les ACI selon vous pour les publics employés ?

Les salariés des ACI sont très éloignés de l’emploi, ils ont besoin de prendre ou de reprendre confiance en eux, d’acquérir des compétences en matière de savoir être, savoir-faire et savoir ce qui ne peut pas être mené dans le cadre d’un emploi classique. La possibilité d’apprendre à partir d’un support travail est un atout. De plus l’accompagnement est également social, le salarié est tout à la fois accompagné pour des difficultés de santé, de garde d’enfants…

  • Pourquoi avoir décidé de rejoindre la formation APSP en tant que directrice d’une structure partenaire ? Quel apport cela représente pour vous ?

Je participe à cette formation aux côtés de la conseillère en insertion et de l’encadrante technique du CSI, ce qui nous permet de construire ensemble des outils importants pour notre projet tant pour préparer les prérequis aux stages dans ma structure que pour les temps de stage. De plus cela nous permet d’avoir un vocabulaire commun et de nourrir notre réflexion avec des projets de mise en place de CQP employé polyvalent et assistant de vie.

Partager :