Accueil du site > En région > Paroles d’acteurs > Un chantier international à Madagascar...
 

Dans la même rubrique...
• La Plume d’Aquacaux
• Atout Linge fête ses 20 ans
• Le CQP, étape cruciale dans le parcours ambitieux d’un immigré
• IDVETS’ un précurseur en Haute Normandie
• La SNCF acteur de l’insertion en Midi-Pyrénées
• Les salariés polyvalents se mettent en scène pour les 7èmes
• Un chantier-école d’envergure en Guadeloupe, l’association Verte Vallée relève le défi !
• En chantier de vous rencontrer !
• Un chantier international à Madagascar...
• Nouvelles filières de valorisation des déchets, nouveaux emplois !
• Villages Accueillants et CRESCENDO mettent en place une « Couveuse agricole » en Midi-Pyrénées
• Pédagogia Vendée

  Un chantier international à Madagascar...

Les ACI se mobilisent pour lutter contre la déforestation

Le chantier international MADAGASCAR 2012 s’est déroulé dans la région d’Analandjirofo, au nord est de l’île. Il est né d’un partenariat entre le chantier des Glières d’AGIRE 74 en Haute Savoie et l’Atelier lillois Jeunes et Partage de l’ABEJ Solidarité, qui accueillent tous deux des jeunes dans le cadre d’un ACI. Pour être adapté et utile, le projet s’est appuyé sur un solide partenariat avec l’ONG locale Antongil Conservation qui met en œuvre un programme ambitieux de préservation du milieu naturel dans la région de Maroantsetra et le BIOPARC zoo de Doué la Fontaine (49) qui intervient dans plusieurs pays pour la protection d’espèces animales menacées.

Notre objectif était de rassembler des jeunes d’horizons différents (milieu rural ou urbain, travaux en atelier ou en montagne) pour intervenir ensemble dans une action de solidarité internationale. Il s’agissait de travailler à la préservation de la faune et de la flore malgache, en particulier de la forêt humide de la baie d’Antongil. Cette forêt tropicale est menacée par la culture de riz sur brûlis qui a tendance à s’accroître pour les besoins en alimentation de la population locale : c’est la première cause de déforestation à Madagascar.

Pour lutter contre ce phénomène, à FAMPANAMBO, le chantier a mis en service un micro barrage qui permet désormais aux villageois de maîtriser l’irrigation des rizières, et ainsi de multiplier leurs récoltes sur les parcelles existantes. La culture de riz sur brûlis est ainsi limitée et la forêt tropicale préservée. De plus, la population locale peut espérer l’auto suffisance alimentaire.

L’équipe a également travaillé sans compter pour ouvrir un sentier de randonnée de près de 2 kms au sein de la forêt tropicale de Farankaraina dans un double objectif : sécuriser l’entrée de cette zone protégée et développer une activité d’écotourisme pour financer des actions d’éducation.

Le chantier international et solidaire à Madagascar aura mobilisé 10 jeunes, 3 encadrants et une infirmière du 31 octobre au 14 novembre 2012. Ces quelques jours passés dans un environnement simple, sans eau courante ni électricité mais dans une ambiance très chaleureuse, a permis à chacun de revenir à l’essentiel, dans un esprit d’échange et de partage. Cette expérience unique a fait naître une certaine fierté d’avoir mené ce projet à terme et de l’avoir auto-financé en grande partie. Elle a également permis une plus grande confiance en soi pour avancer plus solidement dans l’avenir. L’équipe a fait preuve d’un engagement solidaire remarquable dont vous pourrez vous rendre compte en consultant le blog du projet :

chantiermadagascar.kazeo.com

L’atelier Jeunes et Partage poursuit son action de solidarité à Saint Louis du Sénégal et une équipe d’AGIRE 74 va préparer la suite à Madagascar.

Pour soutenir notre action, contactez-nous : contact@agire74.fr.

Partager :